Konaktif.com, le blog où je partagerais des idées et de l'inspiration à travers mes articles autour du style de vie, santé, la famille et de l'éducation

Allaitement maternel et alimentation d’une mère qui allaite

0 203

Selon l’OMS, l’allaitement maternel est le moyen le plus idéal pour nourrir et soutenir la croissance et le développement sains des bébés et présente de nombreux avantages pour la santé maternelle et infantile. L’allaitement maternel assure une bonne nutrition pour le bébé, car le lait maternel contient autant de bienfaits pour la mère et pour le bébé à savoir tous les nutriments et micronutriments dont un bébé a besoin sous une forme proportionnée et efficacement absorbée, à l’exception de la vitamine D.

L’allaitement maternel aide au développement intestinal, protège contre l’obésité et favorise la santé de l’enfant jusqu’à l’âge adulte. Le lait maternel contient également de nombreux agents immunologiques qui protègent contre l’inflammation et soutiennent les mécanismes de défense du nouveau-né.

Selon des études montrent que l’allaitement maternel réduit de maladies cardiovasculaires, le risque d’allergies, de diabète, protection contre l’ostéoporose poste-ménopausiques et de cancer du sein et de l’utérus. L’allaitement maternel favorise le rétablissement de la mère après son accouchement et les aident à perdre du poids après la grossesse, en plus de ce que l’allaitement maternel renforce le développement de l’interaction entre la mère et l’enfant. Au Maroc, l’allaitement maternel complet est privilégié pour les enfants âgés de 6 à 24 moins.

Alimentation pour une mère qui allaite

L’allaitement maternel consomme autant d’énergie qu’une grossesse et en particulier quand il s’agit d’un allaitement prolongé. Une bonne nutrition garantit la composition optimale du lait maternel, ainsi qu’un apport adéquat en vitamines et minéraux, afin que l’allaitement ne consomme pas trop les réserves de nutriments de la mère.

Le régime alimentaire d’une mère qui allaite doit être de haute qualité, varié et régulier. Avec une alimentation variée et équilibrée. Pendant l’allaitement, il est recommandé d’éviter certains aliments à haut risque qui freinent la production le lait maternel, tels que le brochet, les boissons gazeuses, les champignons , le café, le chocolat, le persil. De plus, c’est une bonne idée de suivre une routine de cuisson pour éviter l’intoxication alimentaire.

Cependant, les régimes d’alimentation spéciaux ne sont pas recommandés pour une mère qui allaite, car l’élimination de certains aliments peut entraîner un manque d’énergie et de nutriments protecteurs. De nombreuses mères pendant l’allaitement trouvent que certains aliments ou aliments provoquent chez l’enfant des réactions indésirables chez les bébés, ainsi divers symptômes allant des maux de ventre, des maux d’estomac aux éruptions cutanées. 

L’allaitement maternel augmente également le besoin de liquide proportionnellement à la quantité de lait maternel sécrétée. Vous devez boire pour étancher votre soif. La consommation de caféine doit être limitée à environ 3 tasses de café par jour, car une partie de la caféine passe dans le lait maternel pour le bébé, et peut provoquer par exemple agitation et pleurs. 

Un proverbe africain dit

“Il faut tout un village pour élever un enfant“

À LIRE ÉGALEMENT

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More