Konaktif.com, le blog où je partagerais des idées et de l'inspiration à travers mes articles autour du style de vie, santé, la famille et de l'éducation

Lâchez prise |Une formidable attitude pour réussir en tant que maman

0 285

Le jour où je suis devenu maman,  s’il y avait une chose que j’ai commencé à apprendre il y a quelque temps, c’est lâchez prise. Peut-être, je ne suis pas la seule…

Le lâcher prise a du commencé avec la naissance de mon bébé : l’effet des contractions, la peur, l’angoisse, respirez profondément, soufflez, expulsez, bloquez, poussez-encore, et lâchez … C’est plus facile à dire qu’à faire, mais je sais que je vais y arriver.

C’est ma première fois, le lâcher prise s’est poursuivi à mon retour à la maison, je ne me sentais pas bien physiquement et j’ai dû accepter de l’aide encore et encore de toutes les personnes qui m’entouraient. Et oui, je n’étais pas la maman parfaite et forte pour tout ça.

C’est parti

J’ai dû lâcher prise mes exigences d’une quête de la perfection, toute seule à prendre soin du nouveau-né, non le père portera soutien, peut être la grande mère, une baby-sitter peut faire l’affaire comme il faut.

À l’époque ce n’était pas facile pour moi, surtout avec toutes sortes de messages reçus de notre culture (certaines explicites et d’autres implicites) , j’ai souffert du fait que ce n’était pas ce que j’avais imaginé devenir maman, de cette chose toute neuve, d’une telle responsabilité et d’avoir toujours besoin de l’aide.

Quelques mois plus tard, chaque jour est un apprentissage du métier, chaque jour, je dois abandonner l’idée de ne pas être parfaite en raison de toutes les sottises que j’ai commise, de l’idée de me sentir coupable et à me faire des reproches et de me sentir incompétente.

Je ne veux pas avoir constamment peur de ce qui pourrait arriver à mon bébé, s’il est profondément endormi, on dirait par exemple qu’il ne respire même pas, je ne veux pas m’imaginer des scénarios au sujet des normes d’alimentation, du sommeil de mon bébé … Et et la liste peut être poursuivie en fur et à mesure que vous vieillissez.

Débarrassez vous de toute ces angoisses

Bien sûr… Lâchez prise vos angoisses, vos peurs, vos paniques, vos rancunes, vos incompétences. N’est ce pas, c’est le lot de toute jeune maman. Mais comment faire ?

Que se passe-t-il si je ne me lâche pas prise, si je me laisse guider par mes propres peurs et inquiétudes vis-à-vis de cette responsabilité de devenir maman et de développement de mon bébé.

Je peux littéralement sentir que cela peut être ressenti par mon bébé et oui sachez que les bébés ressentent les émotions de ses parents.

Apprenez la confiance

Apprenez confiance à faire confiance à votre bébé, vous devez absolument en tant que jeune mère aider votre bébé dans son développement durant sa première année, ceci permettra à votre bébé d’acquérir une première dose de confiance d’optimisme vis-à-vis du monde et de lui-même.

Avec ma confiance, je m’en sors très bien, en final, ma confiance aidera mon bébé à se faire confiance et ce sentiment de confiance qui va certainement aider votre bébé à se préparer pour quitter sa première enfance et de se préparer pour une seconde étape.

Pour moi, c’est le meilleur cadeau pour se laisser aller.

Ce n’est pas tous les jours dimanche.

Il y a des jours où je ne réussisse pas à garder cette confiance, où je me sens entièrement responsable de la vie d’un petit être, et je ne m’arrêtais pas de me comparer aux autres mamans.

Aussi, je pense que la quête de perfectionnement est à abandonner. Parce qu’en tant que maman, vous n’avez pas à tout faire toute seule. Vous pouvez demander de l’aide qui n’est pas en aucun cas un constat d’échec.

Prenez votre temps

Je sais que lâcher prise est une attitude qui demande du travail et du temps pour pouvoir la pratiquer.

Ce que vous devez savoir que cette attitude demande une bonne connaissance de soi, apportant quelque chose de merveilleux ; c’est votre liberté !

J’entendais dire autour de moi que la fait de confier son bébé à son mari ou grand-mère est une chose difficile, en disant qu’elle est toute seule capable de prendre soin de son bébé.

Mais sachez que vous pouvez apprendre à le faire comme moi, pas à pas les choses se mettent en place. vous allez découvrir que vous aurez beaucoup plus de temps, plus de liberté pour vos propres besoins, et pour recharger vos batteries!

Je me dis que je suis en train de vivre l’une des meilleures périodes de ma vie, pour moi c’est un sacré progrès ! Je n’ai pas envie de perdre du temps à me focaliser sur ces petites imperfections et de passer à coté de ces moments magiques avec mon garçon.

À LIRE ÉGALEMENT :

Être heureux en crise? Peut-être que vous avez déjà tout ce dont vous avez besoin pour le bonheur

Laissez un commentaire

Your email address will not be published.

This website uses cookies to improve your experience. We'll assume you're ok with this, but you can opt-out if you wish. Accept Read More