L'alimentation et la grossesse

L’alimentation et la grossesse

Total
0
Shares

Il est nécessaire d’avoir une alimentation saine et équilibrée pendant la grossesse. Attention, il ne s’agit pas de se nourrir pour deux. Certaines carences ou certains excès peuvent être préjudiciables pour la femme et son futur enfant.
Il est donc primordial de respecter un équilibre entre féculents, fruits et légumes, viandes, poissons et laitages. L’huile et le beurre restent indispensables afin de couvrir les besoins en vitamines liposolubles A. D. E. K et en acides gras essentiels nécessaires au développement cérébral du fœtus.
Ne faites pas de régimes draconiens pendant votre grossesse, vous mettez votre bébé en danger. Apprenez à vous nourrir mieux mais surtout pas deux fois plus, et rappelez-vous qu’il n’y a pas de prise de poids idéale. Seule une alimentation variée et équilibrée couvrira vos besoins en limitant votre prise de poids. Prenez confiseries et pâtisseries de temps en temps pour le plaisir.

L’eau

1.5 litre d’eau par jour est une nécessité pour une femme enceinte et peut lui éviter un problème de constipation susceptible de survenir pendant la grossesse.

Les céréales et féculents

Sources d’énergie en continu, ils sont indispensables pour le développement du fœtus. Consommez quotidiennement un plat de féculents – riz, pâtes, semoule, pommes de terre – ou de légumes secs, de préférence le soir, car le fœtus supporte mal le jeûne nocturne.
Au réveil, prenez un petit déjeuner copieux et équilibré. Surtout ne l’oubliez pas, car il permet d’éviter certaines nausées et vomissements fréquents au cours du premier trimestre.

Les fruits et les légumes

Ils sont d’importantes sources de vitamines et de minéraux. Il est conseillé à une femme enceinte d’augmenter sa consommation de légumes verts (brocolis, épinards, mâche…), riches en vitamine B9 qui est nécessaire au système nerveux. Et la consommation de fruits tels que l’abricot, la mangue, le kaki… pour la vitamine A qui joue un rôle important pour la vue et les défenses immunitaires.

Viandes, poissons, œufs

Sources importantes de protéines indispensables au développement des tissus et des organes de votre bébé. Pour les femmes végétariennes, pensez à associer à chaque repas un produit laitier et un produit céréalier auquel vous ajoutez un œuf ou un légume sec (couscous et pois chiches. pâtes et lentilles, riz et haricots rouges…). Ainsi, vos besoins en protéines et en fer seront couverts. L’idéal est de consommer 50 % de protéines animales et 50 % de protéines végétales (soja, tofu). La grossesse augmente en effet le besoin en fer et un manque entraîne un risque plus élevé de prématurité. Votre médecin pourra également vous prescrire un complément alimentaire pour le fer.

Les produits laitiers

Les plus riches en calcium, indispensables à la formation des os et des dents du bébé. Pour couvrir vos besoins en calcium, consommez un produit laitier à chaque repas.

Tous les fromages ne sont pas sans danger : les fromages bleus, les camemberts, le brie augmentent le risque de Listériose. Préférez le lait demi-écrémé. les yaourts, les fromages blancs riches également en vitamine A et D. Certains légumes et certains fruits peuvent compléter l’apport calcique (figues séchées, chou…)

Les huiles, le beurre

Ces matières grasses sont indispensables pour le développement des neurones du système nerveux du fœtus. Pour couvrir vos besoins, mettez du beurre allégé sur vos tartines. utilisez de préférence l’huile d’olive ou de colza dans vos légumes et consommez des poissons gras (saumon, thon, sardine, hareng…) au moins deux fois par semaine.

Le café

Les effets de la caféine chez la femme enceinte sont discutés. À consommer avec modération.

Les compléments nutritionnels

Un complément polyvitaminé est souvent conseillé et prescrit. Ces produits contiennent la composition en vitamines nécessaires et se rapprochent beaucoup des apports quotidiens recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

You May Also Like